Bas-Armagnac

Le territoire des sables fauves du Bas-Armagnac

Ce territoire se caractérise par un terroir géologique particulier constitué de sables fauves. C’est un secteur géographique rural à faible densité de population où les activités dominantes sont les services et l’agriculture (grandes cultures et vigne essentiellement). L’occupation du sol reflète une mosaïque de milieux très diversifiés avec une part très marginale d’espaces artificialisés et un taux de boisement supérieur à la moyenne départementale.

Situé au niveau du partage des eaux des bassins de l’Adour et de la Garonne, le Bas-Armagnac est le lieu de naissance d’une multitude de sources et de ruisseaux plus ou moins intermittents qui découpent le paysage en de nombreux petits bassins versants qui s’encastrent les uns dans les autres, formant ainsi un réseau hydrographique relativement dense. Sur ces petits cours d’eau au régime irrégulier, des digues ont été crées durant le Haut Moyen-Age. Certains ont disparu, d’autres ont été modifiés et d’autres encore ont été créés récemment pour des usages variés (irrigation, pisciculture, …). Il existe aussi de nombreuses mares creusées jadis pour l’abreuvement du bétail ou bien pour extraire la marne servant à la construction des maisons traditionnelles. Ces écosystèmes spécifiques de milieux humides sont étroitement liés aux activités humaines qui conditionnent leurs modes de gestion, leur état de conservation et leur rôle fonctionnel. Riche en zones humides, le Bas-Armagnac abrite une diversité remarquable d’espèces animales et végétales dépendantes de ces milieux comme la Cistude d’Europe, tortue locale emblématique. La reconnaissance de cette richesse se traduit à travers 56 ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique) et 3 sites NATURA 2000.

CARTE avec ZNIEFF, NATURA

Le périmètre d’intervention de la CATZH

Initialement basé sur le contour des sables fauves, il concerne 84 communes (mettre un lien vers la liste des communes) et représente une superficie de 110 228ha. Dans un souci de cohérence territoriale pour la mise en place d’actions, le territoire initial des sables fauves a été élargi en prenant en compte des bassins versants hydrographiques : celui de l’Izaute, de la Gélise, et le périmètre du SAGE Midouze pour que la CATZH puisse intervenir sur l’ensemble des communes gersoises concernées.

Les zones prioritaires

Au sein du territoire du Bas Armagnac, des zones prioritaires ont été définies en 2011 en fonction des objectifs d’atteinte du bon état des masses d’eau en 2015 fixés par la Directive Cadre européenne sur l’Eau. Ainsi, sont concernés les bassins versants des cours d’eau suivants : la Gioulé, le Buros, Vergoignan, la Moulié, le Bergon, Larrazieu, l’Uby, la Midouze et le Petit Midour. En fonction des programmes déjà engagés, le périmètre du SAGE Midouze est aussi prioritaire ainsi que le bassin versant de l’Izaute, dans le cadre de la convention de partenariat signée entre l’ADASEA et le syndicat intercommunal pour l’aménagement de la Gélise et ses affluents.

Bilan CATZH 2003 – 2014

Territoire du Bas-Armagnac

  • - 210 adhérents au réseau des gestionnaires d’étangs et de zones humides de l’Armagnac.
  • - Inventaire des  zones humides du Bas-Armagnac :
    • 2 625 points d’eau (1 529 mares, 1 089 étangs, 7 lacs) soit 1 369 ha de surfaces en eau
    • 773,46 ha de prairies humides
    • 162 ha de boisements humides.
  • - 400 diagnostics et plans de gestion de sites
  • - Etude de 9 bassins versants ayant un objectif DCE (Directive Cadre sur l’Eau) pour 2015.
  • - 601 visites d’évaluation (50 par an en moyenne)
  • - 108 ha de prairies humides contractualisées en MAET Prairies Humides en 2012 et 2013
  • 64 sites restaurés depuis 1995
  • - Permanences à Manciet tous les 1ers vendredis de chaque mois
  • - Vigilance jussies : recensement de 26 sites colonisés par les jussies, suivi de l’évolution, sensibilisation et surveillance des sites sensibles ou à risque.

210 gestionnaires ont bénéficié des conseils de la CATZH
sur 279 étangs, 63 mares et 145 ha de prairies humides
soit 615ha de zones humides

Nos coordonnées

Maison de l’Agriculture – BP 70 161

32003 AUCH cedex

Tel. : 05 62 61 79 50  

contact.gers@adasea.net

 

Inscrivez-vous à la Gazette de l'ADASEA pour rester informé de notre actualité :

 

Inscription

Nous contacter

Remplir le formulaire ci-dessous

Partenaires

 

FEDER - FEADER